Chercheurs_scientifiques_Johann Benedict Listing

par Jean Marie Champeau 24 Janvier 2021, 11:26 chercheur scientifique

Johann Benedict Listing

Johann Benedict Listing est né le 25 juillet 1808 à Francfort et est décédé d’un AVC le 24 décembre 1882 à Göttingen. C’était était un mathématicien allemand.

Il était d'origine tchèque, enfant unique d’une famille modeste de fabricant de pinceaux. C'était un garçon brillant et ses talents étaient tels qu'il reçut l'aide de plusieurs bienfaiteurs. Il avait, en outre, un vrai don pour l'art et Listing a contribué aux finances de la famille grâce au dessin et à la calligraphie dès l'âge de treize ans.

Il entre en 1830 à l'Université de Göttingen, où il est l'élève de Gauss. Expérimentateur talentueux il a collaboré avec Gauss dans des expériences de physique, en particulier celles liées au magnétisme terrestre. En 1834, il soutient sa thèse intitulée De superficiebus secundi ordinis (les surfaces du second ordre). 
Il enseigne les mathématiques à Hanovre à partir de 1837, puis se voit attribuer en 1839 une chaire de physique. 

Il est le premier à employer le mot "topologie", au lieu du terme usuel geometria situs, dans un article célèbre publié en 1847. Sa théorie étant plutôt nouvelle, il se senti obligé de lui donner un nouveau nom et l'appela donc "topologie".

En tant que professeur de physique, Listing pouvait choisir son sujet de recherche. Scientifique polyvalent, il choisit encore un autre domaine que ceux dans lesquels il avait déjà travaillé et commença à étudier la physiologie de l'œil ; on lui doit en particulier la loi de Listing, qui gouverne les orientations de l'œil dans l'orbite lors de saccades oculaires. Il a fait une publication en 1845 qui est devenu un classique. En plus de contenir des données issues d'un travail expérimental minutieux, le livre a été magnifiquement illustré par Listing utilisant toutes ses compétences en dessin et en calligraphie.

En 1858, il a découvert les propriétés de la bande demi-torsadée en même temps qu'August Ferdinand Möbius, mais est allé plus loin dans l'exploration des propriétés des bandes avec des torsions d'ordre supérieur (anneaux paradromiques). 
Il a découvert des invariants topologiques qui ont été appelés numéros de liste.

Dans son ouvrage de 1862 il généralise la caractéristique d'Euler des polyèdres dans le cadre de la topologie.

L'éventail des contributions apportées par Listing est tout à fait remarquable dans des domaines aussi variés que la météorologie, la géodésie, le magnétisme terrestre, la spectroscopie, l’ophtalmologie, et même sur la détermination quantitative du sucre dans l'urine des diabétiques.

Il a promu l'industrie optique naissante en Allemagne.

Il a inventé un bon nombre de termes, dont certains sont devenus courants: "phénomènes entropiques", "points nodaux", "lumière homocentrique", "système télescopique", "géoïde", "un micron" pour le millionième de mètre ...

Il reste associé à Möbius dans la découverte des propriétés de ce qu’il est convenu d’appeler le ruban de Möbius, une surface non orientable à deux dimensions avec seulement une face.
 

ruban d'une seule face dont des deux extrémités sont collés après un demi-tour
Aller voir

 

ACCUEIL

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
commentaires

Haut de page