Chercheurs_scientifiques_Sir James Fraser

par Jean Marie Champeau 18 Janvier 2021, 09:33 chercheur scientifique

Sir James Fraser

Sir James Fraser est né en 1863 et décédé en 1936. C’était un psychologue britannique.
Il était Surintendant médical adjoint du Central London Sick Asylum (Deputy Medical Superintendent, Central London Sick Asylum) 
 

Étonnamment, on trouve très peu d’informations sur internet à propos de Sir James Fraser, même pas les jours de sa naissance et de son décès. 

On pourrait s’attendre à trouver des éléments dans les archives des hôpitaux de Londres (Central London Sick Asylum) puisqu’il y était un membre de la direction en 1908, au moment de la parution de ses publications.

Mais les seules traces que l’on puisse trouver d’un Sir James Fraser (1863-1936) se situent en Australie en lien avec la société des chemins de fer. Aurait-on eu besoin de ses compétences dans sa connaissance des hommes pour gérer les 50000 travailleurs de la société jusqu’en Australie ? C’est peu probable car, en tant que médecin, il y avait suffisamment de travail à cette époque. D’autant que l’hôpital dont il fut le directeur fait partie d’un ensemble d’établissements destinés aux soins des travailleurs pauvres.


Tablons plutôt sur sa modestie loin de la recherche des honneurs et de la célébrité. Malgré cela ses travaux sont passés à la postérité.

Sir James Fraser est connu pour avoir proposé les illusions d’optique qui portent son nom et qu’il a décrites pour la première fois en 1908, dans un article du British Journal of Psychology sous le titre "A new visual illusion de direction".
Au cours de ses travaux, il a mis au point une série de dessins d’illusions d’optique permettant de mesurer la perception visuelle de ses malades.

Ainsi, dans sa publication, outre les deux illusions classiques qui portent son nom, il propose des planches de mots tracés en écriture droite mais composés de telle façon qu’il paraissent penchés.

 

Fraser a travaillé avec deux brins de fibre, un noir et un blanc. Lorsque les deux fibres sont torsadées ensemble, le cordon résultant ressemble à une série de segments de lignes noires et blanches, tous inclinés d’un même angle. Fraser a appelé les segments de lignes des «unités de direction» qui pourraient donner l'impression que les lignes s'inclinent dans un sens ou dans l'autre. 
Les «unités de direction» peuvent également faire apparaître une collection de cercles sous forme de spirale. 

Le point important est que les cordons torsadés peuvent être considérés comme un objet global (c'est-à-dire des lignes et des lettres) composé de caractéristiques locales (les segments de ligne). L'illusion se produit parce que le système visuel reçoit des histoires différentes de ces deux sources d'information: dans le mot «LIFE», l'objet global (une série de lignes) dit droit, tandis que les caractéristiques locales (segments de ligne) indiquent l'inclinaison. Le système visuel doit créer une perception raisonnable des deux histoires contradictoires.

L’illusion de Fraser, proche de celle de Zollner, et de l’illusion du mur du café,  constituée de lignes parallèles horizontales portant des carrés blancs et noirs et paraissant se rapprocher.

Des lignes parallèles qui semblent se rapprocher

 

La spirale de Fraser, est constituée de cercles concentriques portant un motif  enroulé sur un fond de lignes courbes et paraissant être une spirale.

cercles concentriques semblant être une spirale.
Aller voir

 

ACCUEIL

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
commentaires

Haut de page