Le mur de rectangles de Sarcone

par Jean Marie Champeau 23 Janvier 2021, 11:42 ambiguë

Le mur de rectangles de Sarcone, est une image ambiguë (et non une illusion) qui montre selon le regard qu'on y porte, soit des rectangles avec une impression de relief, soit des cercles séparés par des traits horizontaux.
Ce dessin a été diffusé par son inventeur l’artiste italien Gianni Sarcone, le 29 décembre 2019

Présentation de l’illusion

rectangles de traits gris ou bien cercles de traits verticaux

L’image se présente un amoncellement de lignes horizontales et verticales formant des motifs rectangulaires, qui sont au nombre de vingt. 
Tout est bien perpendiculaire, et monochrome. Même l’image elle-même est carrée. 
Si on fixe son attention sur les bords verticaux des rectangles on distingue 16 ronds.

Preuve

les ronds entre les rectangles sont marqués en rouge

 

Explication

Tout est fait dans l’image pour conduire votre cerveau à se concentrer sur les lignes et les angles. 

Les illusions d’optiques sont en général constituées d’un élément "inducteur." Ici il s’agit des lignes et les motifs rectangulaires, renforcés par les lignes en différent niveaux de gris.
Une autre élément, dit “test” intervient. Ce sont des cercles, bien cachés dans l’image car seul leur contour est perceptible, leur contenu est fait des mêmes traits et des mêmes gris que les traits horizontaux. 

Ils sont pourtant bien visibles, c’est juste que les carrés nous conduisent à penser que leur présence est peu probable. 

Cette illusion a été créée par Gianni Sarcone, un artiste spécialisé dans les illusions visuelles.

L’image a vite fait le tour des réseaux sociaux, avec à la source le compte Twitter “Tu sais pas quoi ?!” (voir le tweet ci-dessous). 

Tweet original

Vois-tu les 16 cercles de cette image ?

©Gianni Sarcone
pic.twitter.com/2Qyx2ElIdt

— Tu sais pas quoi ?! 🤯 (@tuCpakoa) December 29, 2019

Cela prouve au moins que les illusions d’optique peuvent être un excellent outil promotionnel.

ACCUEIL

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
commentaires

Haut de page