Chercheurs_artistes_Maurits Cornelis Escher

par Jean Marie Champeau 16 Février 2021, 11:58 chercheur artiste

Maurits Cornelis Escher

Maurits Cornelis Escher, est né à Leeuwarden aux Pays-bas le 17 juin 1898 et est mort à Laren le 27 mars 1972. Plus couramment nommé M. C. Escher, c’est un artiste néerlandais, connu pour ses gravures sur bois, manières noires et lithographies souvent inspirées des mathématiques. 

Ses œuvres représentent des constructions impossibles, des explorations de l'infini, des pavages et des combinaisons de motifs en deux ou trois dimensions qui se transforment graduellement en des formes totalement différentes, et qui défient les modes habituels de représentation du spectateur. 

On peut répartir les travaux d'Escher selon deux époques :

- Avant 1937, passé en Italie et en Suisse. Il reproduisait alors les paysages et l'architecture italienne en détail. Une délimitation de figures fonctionnant dans deux directions. Il travaillait sur la perspective curviligne (effet fisheye) qu'il appelle perspective cylindrique et qui sera décisive pour la création des décors représentant une rotation de caméra en dessin animé. 

- Dans une seconde période il commença à donner plus librement cours à l'expression de sa propre imagination. Escher s'intéresse moins au monde réel. Il commence à lier différents aspects de l'espace et à faire, de plus en plus, un double usage des contours. Ces compositions sont probablement les plus connues d'Escher, tout comme ses architectures impossibles. 
 

L'influence des mathématiques

Le travail d'Escher possède une importante composante mathématique, telle que le ruban de Möbius, et nombre des mondes qu'il a dessinés sont articulés autour d'objets impossibles tel que le cube de Necker, le triangle de Penrose ou l'escalier de Penrose. Sa rencontre et son amitié pour le mathématicien britannique Roger Penrose furent décisives dans ses apports aux arts graphiques. 

une cascade imaginaire coule dans un ruisseau à la source de la cascade
Aller voir, les objets impossibles d'Escher

 

des poissons en bas dans l'eau qui deviennent des oiseaux en haut vers le ciel.
Air et Eau(1938)

Dans « Le ciel et la mer » des jeux d'ombre et de lumière transforment des poissons dans l'eau en oiseaux dans le ciel.
Malgré sa simplicité apparente, cette gravure a permis pour la première fois aux physiciens de se représenter un phénomène physique dont ils n'avaient qu'une idée abstraite. 
 

un homme dans une galerie de peinture regarde une galerie dans lequel il est par distorsion

Son tableau inachevé « Exposition d'estampes »* a récemment été résolu par une équipe de mathématiciens de l'Université de Leyde. Le vide laissé au centre du tableau a été comblé à l'aide de la grille de torsion utilisée par Escher et plusieurs fonctions de dilatation et de projection en utilisant, semble-t-il, la surface de Riemann. 
* Quand on pivote indéfiniment le tableau dans le sens inverse des aiguilles d’une montre on voit un jeune homme qui regarde une estampe dans une galerie d’art mais la galerie fait partie de l’estampe observée ainsi que le jeune homme lui même.

ACCUEIL

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
commentaires

Haut de page