Chercheurs_scientifiques_George Udny Yule

par Jean Marie Champeau 10 Avril 2021, 16:12 chercheur scientifique

George Udny Yule

George Udny Yule est né le 18 février 1871 à Morham en Écosse près de Haddington et est décédé le 26 juin 1951 à Cambridge. C’était un statisticien écossais. 

 
Issu de la gentry écossaise, son oncle était le célèbre orientaliste Henry Yule. Udny Yule fréquenta une public school, Winchester College, avant d'être admis, âgé de seulement 16 ans, à l’University College de Londres en sciences de l'ingénieur. 

Il obtint l'autorisation d'effectuer une année d'études à Bonn dans le laboratoire de physique de Heinrich Rudolf Hertz. De retour à Londres en 1893 Yule se mit à des études des statistiques.

Il publia, outre divers articles, un livre appelé à devenir un classique : Introduction to the Theory of Statistics en 1911. Cet ouvrage reprenait la matière des conférences qu’il avait données à l’University College.

Yule était un auteur prolifique, dont l'écrit le plus célèbre est certainement son traité Introduction to the Theory of Statistics, qui connut quatorze éditions. Yule s’intéressait à l'analyse quantitative des phénomènes sociaux.

De 1897 à 1899, une série d’articles de Yule sur la corrélation et la régression provoquait un regain d'intérêt dans la communauté scientifique nationale. Après 1900, Yule se tourna plus spécialement vers la notion de dépendance statistique.

En 1912, Yule prit ses fonctions à la chaire de statistiques que l’Université de Cambridge venait de créer. 

Yule pouvait s'appuyer sur la confiance de nombreux collègues, parmi lesquels le météorologue-agronome R. H. Hooker, l’épidémiologue Greenwood et l’agronome Frank Engledow
La redécouverte des Lois de Mendel lui inspira aussi de nombreuses publications.

Au cours de la Première guerre mondiale, il travailla pour le Ministère de la Guerre, puis pour le Ministère de l'Agriculture. 

Dans les années 1920, Yule produisit trois articles fondamentaux sur les séries chronologiques.

En 1925, il publia un article où il décrit un processus stochastique dont la solution asymptotique est une distribution. D’abord appelé « processus de Yule », on parle aujourd'hui plutôt à son sujet d'« avantage cumulatif » ou d’« effet Saint-Matthieu ».

En 1926, il publie une étude des anomalies de corrélation.

Une thrombose en 1931 le laissa handicapé et le força à une retraite prématurée. 

Il est connu pour être co-auteur du paradoxe de Simpson ou effet de Yule-Simpson qui est un paradoxe statistique décrit par Edward Simpson en 1951 et qu’il avait déjà analysé en 1903, dans lequel un phénomène observé dans plusieurs groupes semble s'inverser lorsque les groupes sont combinés. 

Deux pots avec des boules rouges et blanches.
Aller voir

 

ACCUEIL

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
commentaires

Haut de page