Chercheurs_artistes_Jasper Maskelyne

par Jean Marie Champeau 20 Mai 2021, 09:25 chercheur artiste

Jasper Maskelyne

 

Jasper Maskelyne est né le 29 septembre 1902 à Wandsworth à Londres et décédé le 15 mars 1973 à Nairobi. C’était un magicien de la scène britannique dans les années 1930 et 1940. Il faisait partie d'une famille établie de magiciens de la scène, fils du magicien et inventeur Nevil Maskelyne et de son épouse Ada Mary Ardle, et petit-fils du magicien John Nevil Maskelyne. 
                                                                                                                
Le 24 juin 1926, Maskelyne épouse Evelyn Enid Mary Home-Douglas, qui avait travaillé comme assistante dans son spectacle, elle décédera le 24 mars 1947. Ils ont eu deux enfants, un fils Alistair (1927-2019) et sa fille Jasmine, née en 1928, connue sous le nom de "Bobbie". 
Le 11 mars 1948, Maskelyne épousa Evelyne Mary Scotcher, connue sous le nom de Mary.

Maskelyne en costume de scène
Maskelyne's Book

Maskelyne était un magicien de scène à succès. Son livre « Maskelyne's Book of Magic » de 1936 décrit une gamme de tours de scène, y compris des tours de passe-passe, des tours de cartes et de corde, et des illusions de "lecture mentale".


En 1937, Maskelyne est apparu dans un film Pathé, « The Famous Illusionist » dans lequel il a exécuté son truc bien connu d'apparaître à avaler des lames de rasoir.
 

Maskelyne en tenue militaire
Les années de guerre

Il s’engage dans l’armée à la déclaration de guerre, en septembre 1939.

Maskelyne a rejoint les Royal Engineers lorsque la Seconde Guerre mondiale a éclaté, pensant que ses compétences pourraient être utilisées pour le camouflage. Une histoire court qu'il a convaincu des officiers sceptiques en créant l'illusion d'un navire de guerre allemand sur la Tamise en utilisant des miroirs et un modèle.

Maskelyne a été formé au « Camouflage Development and Training Center » à Farnham Castle en 1940. Illusionniste de talent, il divertissait les hommes pendant les soirées avec ses astuces, selon Julian Trevelyan un de ses collègues camoufleur.
 

Nommé sous-lieutenant du Génie le 14 octobre 1940, dans le service du camouflage, il rejoint l’Afrique du Nord en janvier 1941. Maskelyne fut alors brièvement membre de l'unité de camouflage de Geoffrey Barkas à Helwan, près du Caire, qui fut mise en place en novembre 1941. 

Le brigadier Dudley Clarke, chef du département de « deception » de la « Force A» créée par le général Archibald Wavell, a recruté Maskelyne pour travailler pour le MI9 au Caire.

 

Il a créé de petits appareils destinés à aider les soldats à s'échapper s'ils sont capturés. Il a enseigné sur les techniques d'évasion. Celles-ci comprenaient des outils cachés dans des battes de cricket, des lames de scie à l'intérieur de peignes et de petites cartes sur des objets tels que des cartes à jouer.


Maskelyne rassembla un groupe de 14 assistants, dont un architecte, restaurateur d'art, charpentier, chimiste, ingénieur électricien, électricien, peintre et monteur de décors. Le groupe surnommé le "Magic Gang" fait preuve d’une grande ingéniosité ; ils créent ainsi les fameux chars factices. 

Grâce à sa grande connaissance de l'illusion, Maskelyne a pu concevoir des systèmes d'illusion ingénieux et à grande échelle qui rendaient virtuellement les chars invisibles de l'air, cachaient des bâtiments entiers remplis de munitions et de fournitures.

La plus grande illusion du «Magic Gang» a été de cacher Alexandrie afin de détourner les bombardiers allemands. Il a fait construire une maquette des veilleuses d'Alexandrie dans une baie à trois miles de distance avec de faux bâtiments, un phare et des batteries anti-aériennes.

 

Sa nature était «de perpétuer le mythe de son propre génie inventif». Cependant, Clarke, chef du département de « deception » de la «Force A», avait encouragé Maskelyne à s'attribuer le mérite pour deux raisons: comme couverture pour les vrais inventeurs de la machinerie factice et pour encourager la confiance dans ces techniques parmi le haut commandement allié. 

Avec le temps, les nazis finissant par comprendre qu’ils avaient été joués à chacun des subterfuges, il était intéressant de fixer leur attention sur un personnage en particulier qu’ils considéreraient comme en être l’auteur.

Jasper Maskelyne, avec son look de Mandrake, était le client parfait. Une fois repéré par l’adversaire il pouvait constituer un leurre et aiguiller les allemands dans la direction souhaitée au gré de ses déplacements de « magicien » dans les 16 pays où il est passé.

Les nazis se sont persuadé de son importance dans le dispositif «Force A» et comme témoignage de son succès, le nom de Maskelyne a été ajouté à une «liste noire» de la Gestapo, et une prime a été placée sur sa tête par les nazis.

Maskelyne en plein show au Caire, 19 Avril 1942.

Il fut nommé chef de la filiale "Camouflage Experimental Section" à Abbassia. En février 1942, il devint clair que cette commande n'aboutit pas et ainsi il fut transféré au divertissement des soldats avec des tours de magie. 
    
Le « Magic Gang » de Maskelyne s'est séparé peu après la bataille d'El Alamein.

 

À la fin de la guerre, Maskelyne avait été promu au grade de major. Ses méthodes ont fait des émules qui ont réalisé d’autres subterfuges dans la suite du conflit.                              

Après guerre

Maskelyne est retourné en Angleterre en 1946. En 1948, lui et sa famille ont déménagé en Afrique, où il a développé un spectacle de tournée qui a voyagé entre l'Afrique du Sud et les possessions britanniques en Afrique de l'Est. 

Il s'est finalement installé à Nairobi, où il a fondé une école de conduite. 

Pendant le soulèvement de Mau Mau, le mouvement insurrectionnel du Kenya des années 1950, Maskelyne a dirigé une escouade de police mobile. 

Il a dirigé le Théâtre national du Kenya

Maskelyne est décédé à Nairobi le 15 mars 1973.

On se souvient surtout de lui dans le cadre des tromperies et du camouflage réalisées par la «Force A», en particulier la dissimulation du port d’Alexandrie

Le port d 'Alexandrie
Aller voir

 

ACCUEIL

 

Sources

https://en.wikipedia.org/wiki/Jasper_Maskelyne

By Jasper Maskelyne - Maskelyne's Book of Magic. David McKay Company, 1937., Public Domain, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=49670013

By Unknown author - http://media.iwm.org.uk/iwm/mediaLib//10/media-10888/large.jpgThis is photograph HU 95036 from the collections of the Imperial War Museums., Public Domain, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=25297546

 

By No 1 Army Film & Photographic Unit, Chetwyn (Sgt) - http://media.iwm.org.uk/iwm/mediaLib//39/media-39271/large.jpgThis is photograph E 10822 from the collections of the Imperial War Museums., Public Domain, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=30886457

https://lesaiglesverts.forumactif.fr/t189-jasper-maskelyne-le-magicien-de-l-armee-britannique

https://www.magictricks.com/war-magician.html

https://www.warhistoryonline.com/history/officers-carry-pistols-not-rifles.html

https://boowiki.info/art/illusionnistes-britanniques/jasper-maskelyne.html

Le magicien de guerre, David Fischer

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
commentaires

Haut de page