Les illusions dans la guerre, 39-45, Un rôle étrange pour un hôtel de Copenhague

par Jean Marie Champeau 17 Juin 2021, 16:29 application guerre

39-45_Un rôle étrange pour un hôtel de Copenhague

 

Flemming Bruun Muus

Flemming Bruun Muus était un Danois extraverti qui riait de bon cœur et avait une attirance pour les aventures nouvelles et dangereuses.

Pendant des années, il avait parcouru le monde en tant que prospecteur, ingénieur et marin, et maintenant il était directeur de la compagnie maritime Elder Dempster au Libéria.

 

En 1940, Muus, alors âgé de trente-trois ans, apprend que les Allemands avait envahi et conquis sa petite patrie en quelques heures seulement. Il a rapidement envoyé des télégrammes aux ambassades danoises à Washington et à Londres, pour se porter volontaire pour tout type de service contre le Troisième Reich.

Pendant un an et demi, Muus n'a pas eu de réponse à ses télégrammes.

Lorsqu'il apprit que les Danois formaient une armée en Angleterre, il partit pour la Grande-Bretagne d'une manière détournée pour éviter les navires de guerre et les patrouilles allemandes et enfin il atteint Liverpool le 1er avril 1942.

 

Après un interrogatoire par des agents du renseignement britannique qui ont constaté ses qualités de meneur d’hommes, son énergie, sa motivation et sa maîtrise de plusieurs langues étrangères, il a été formé par le Special Operations Executive (SOE). 


En février 1943, le commandant de la Royal Navy Ralph Hollingworth, chef de la section danoise de SOE, a convoqué Muus.

Le chef de réseau au Danemark était rappelé en Angleterre et Hollingworth a demandé à Muus d’y prendre la direction du réseau. Il a poursuivi en expliquant que le chef actuel du SOE au Danemark avait fait un travail formidable, mais que la Gestapo était à ses trousses.

 

Il y eut une courte pause, l'énormité de la tâche promettait de submerger Muus, puis il accepta. 

Hollingworth a envoyé le Danois au « magasin de relooking » du SOE, où il a eu une identité entièrement nouvelle. Flemming Bruun Muus a disparu, et s’est muté en Carl Moeller, un vendeur à Copenhague

 

Ses chemises britanniques ont reçu une étiquette portant le nom d'un magasin de Copenhague bien connu. Sur sa veste, achetée dans Regent Street à Londres, a été cousu le nom d'un tailleur danois populaire. 

Dans la nuit le 12 mars 1943, Muus et trois autres agents ont décollé dans un avion britannique d'un aérodrome isolé au nord de Londres, et trois heures plus tard, ils étaient parachutés au Danemark. Ils se sont cachés dans un refuge, et à la levée du jour, Muus partit pour Copenhague

Là, il entre en contact avec les membres de la résistance danoise dont on lui avait fait mémoriser les noms à Londres.

                                                                                         
Carl Moeller (Muus), en homme d'action, prend rapidement les rênes du réseau au Danemark. Son premier ordre du jour a été d'établir un quartier général qui serait raisonnablement à l'abri des soupçons de la Gestapo.

Fausses carte d'identité de Muus. (Carl Moeller,1942 et Jacob Stub,1944)

 

Le quartier général

La sirène de Copenhague

Son choix s’est porté sur un lieu inattendu. Ce fut un chef-d'œuvre de mascarade. 

 

Sa tante âgée à Copenhague, Gudrun Zahle, résidait dans un hôtel particulier, le Damenhotellet, qui était une pension pour femmes depuis près d'un siècle. 

Tous les agents du contre espionnage allemand au Danemark savait que la propriétaire refusait catégoriquement de laissez entrer n'importe quel homme, y compris le roi disaient certains, même pas dans le hall.

Muus avait du bagout, il a persuadé la vieille propriétaire de l'hôtel, Else de Neergaard, de lui permettre d'utiliser les locaux comme quartier général de ses opérations clandestines au Danemark.

Il ne fallut pas longtemps avant que tante Gudrun et la propriétaire de l'hôtel, Else soient elles-mêmes impliquées dans les opérations du réseau.

"Carl Moeller", le voyageur de commerce, était devenu le seul hôte masculin résidant au Damenhotellet.


       
Cette histoire est peut être un tantinet romancée car je n’ai pas trouvé trace du Damenhotellet.


En revanche. . . .    

Muus s’est marié à sa secrétaire de guerre Varinka Wichfeld Muus surnommée 'Inkie', qui a également contribué au mouvement de résistance et dont la mère Monica Emily Wichfeld a été la première femme danoise à être condamnée à mort pour résistance contre les Allemands.

        
Varinka Wichfeld Muus est immédiatement entrée dans la clandestinité après l'arrestation de sa mère. Elle s'est fait teindre les cheveux en blond et a commencé à porter des lunettes. Tout au long de 1944, elle et Flemming B. Muus ont été recherchés par la Gestapo, qui connaissait leur identité.

 

Le Vestersøhus

Comme tous les clandestins, Varinka Wichfeld Muus avait de nombreuses demeures différentes. L'une des plus audacieuses était une pièce à Vestersøhus, une barre d’immeuble, à Copenhague, qui était principalement habitée par des femmes qui travaillaient à l'ambassade d'Allemagne, y compris la secrétaire du dr. Werner Best, le chef politique allemand. Elle s'est dit que les Allemands ne la chercheraient pas là. 

                                                     


En décembre 1944, Muus, cette fois sous le pseudonyme de Jacob Stub, a été rappelé à Londres et Varinka a suivi. 'Inkie' a rejoint l'armée britannique et est devenue lieutenant. 
Elle a suivi des cours de parachutisme pour pouvoir accompagner son mari lors de son retour au Danemark. Cependant, ils n’y sont pas retourné. 
En février 1945, Ole Lippmann a été envoyé à Copenhague en tant que chef du SOE, en remplacement de Flemming B. Muus jusqu’à la fin de la guerre.
 

Le couple est photographié juste après la libération en 1945.

 

 

La biographie de Monica Wichfeld

 

 

Après avoir passé quelque temps en Afrique du Sud, le couple est retourné au Danemark où ils ont tous deux travaillé sur une biographie de Monica Wichfeld.

Publiée par Arco en 1955, la traduction anglaise s'intitulait "Monica Wichfeld, une femme très galante". 


Après la guerre, Muus a écrit plusieurs livres, en partie autobiographiques. Son roman "Der kom en dag" (Il est venu un jour) à été porté à l’écran en 1955.

Le major Flemming Bruun Muus, est décédé le 23 septembre 1982 à Virum, Danemark. 
Varinka Wichfeld Muus est décédée le 18 décembre 2002 à Copenhague
 

Varinka_Wichfeld_Muus-crop

 

ACCUEIL

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
commentaires

Haut de page