Les illusions dans la guerre, -326, Alexandre passe le gué

par Jean Marie Champeau 10 Juillet 2021, 17:28 application guerre

-326, Alexandre passe le gué

 

Alexandre

En 326 avant Jésus Christ, l'armée de Macédoine, qui était dirigé par Alexandre le Grand, avait avancé à travers le Moyen-Orient jusqu'en Asie, conquérant de nombreux royaumes en cours de route.
                                                       

Alexandre poursuit sa conquête de l'Asie en faisant mouvement vers la vallée de l'Indus, où règnent des râja anciennement tributaires des Perses.  Alexandre franchit l'Indus et séjourne ensuite à Taxila, la capitale du roi Taxilès, qui appelle à lutter contre son voisin menaçant, Poros

Celui-ci s'est retranché sur la berge opposée d'un affluent de l'Indus, l'Hydaspe, actuelle Jhelum au Pendjab pakistanais, en attendant des renforts en provenance du Cachemire

 

Mais Poros dispose d'une armée déjà si nombreuse qu'Alexandre décide de l'attaquer immédiatement.

conquêtes d'Alexandre

 

Pour affronter Poros, Alexandre devait traverser la rivière Hydaspe. Poros a utilisé le terrain à son avantage et a organisé ses forces pour empêcher Alexandre de traverser la rivière aux points de passage à gué les plus probables. 

Avant la bataille, Alexandre repéra plusieurs gués alternatifs, mais Poros se déplaça à chaque fois pour le contrer.


Alexandre organise une campagne de désinformation, faisant passer, par les paysans locaux, l'information que les Macédoniens considèrent que l'eau est trop haute pour tenter un franchissement, ce qui arrive aux oreilles de Poros qui témoigne dès lors d'une confiance excessive. 

Alexandre trouva finalement un point de passage convenable à environ 25 km au nord de sa base. Il conduisit alors secrètement une partie de son armée jusqu'au site de franchissement, tandis que son subordonné Craterus gardait les feux de camp de toute l'armée allumée à la vue de Poros et feignit plusieurs traversées de rivière que Poros pu constater au travers du récit des ses observateurs. 

 

Finalement les feintes nocturnes entreprises par la cavalerie d’Alexandre firent leur effet et Poros cessa de sortir de son camp avec les éléphants pour se porter à la rencontre de telles menaces. 

 

Berges de la rivière Jhelum, appelée Hydaspe par les Anciens
Berges de la rivière Hydaspe

 

Alexandre traverse en personne l'Hydaspe, avec une troupe d'élite. Averti, Poros, voyant toujours sur l'autre rive le corps de troupe principal, est trompé par le stratagème, et ne craint pas le danger. Il envoie seulement une petite troupe de cavaliers pour s'opposer au groupe adverse. 

 

Il commet là une erreur car son bataillon est défait. L’affrontement est inévitable.      

Poros oppose une résistance farouche à Alexandre, mais, cerné et gravement blessé, il finit par se rendre avec les honneurs. Les pertes lors de la bataille de l'Hydaspe en juillet 326 avant JC, sont nombreuses dans les deux camps et la victoire est chèrement payée par les Macédoniens.

 

Les Macédoniens la présentent cependant comme un exploit surhumain car ils n'avaient encore jamais affronté d'éléphants de guerre. Alexandre laisse néanmoins Poros sur son trône et s'allie avec lui dans l'espoir de faire de l'Hydaspe la nouvelle frontière de son empire. 

pièce de l'époque d'Alexandre
Alexandre sur une pièce

 

ACCUEIL

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
commentaires

Haut de page