Les illusions dans la guerre, 39-45, Opération Mincemeat

par Jean Marie Champeau 10 Septembre 2022, 02:00 guerre

genèse
donneur
livraison
Espagne
conséquence
épilogue

 

 

39-45, L'homme qui n'a jamais existé

 

                                                         
Le contexte
Ewen Montagu croqué par Robert Bartlett

À la fin de 1942, les planificateurs britanniques considéraient qu'une invasion de la France depuis la Grande-Bretagne ne pouvait avoir lieu qu'en 1944 et le Premier ministre, Winston Churchill, voulait profiter de ce temps d’attente pour utiliser les forces alliées d'Afrique du Nord afin d’attaquer le «ventre mou» de l'Europe. 

 

Il y avait deux cibles possibles. 

 

La première option était la Sicile. Le contrôle de l'île ouvrirait la mer Méditerranée à la navigation alliée et permettrait l'invasion de l'Europe continentale par l'Italie. 

 

La deuxième option était d'aller en Grèce et dans les Balkans, pour piéger les forces allemandes entre les envahisseurs britanniques et américains et les Soviétiques.

 

Lors de la conférence de Casablanca en janvier 1943, les alliés se sont mis d'accord sur le choix de la Sicile dont le nom de code serait "opération Husky".

 

Les alliés craignaient que la Sicile soit un choix trop évident même si Adolf Hitler était plus préoccupé par une invasion des Balkans, car la région était la source de matières premières pour l'industrie de guerre allemande.


Ils connaissaient les craintes d'Hitler, et ils ont lancé l'opération de tromperie Barclay, pour jouer sur ses préoccupations et le conforter dans l’idée que l’objectif d’une attaque serait les Balkans.

Pour suggérer que la Méditerranée orientale était la cible, les Alliés ont établi un quartier général au Caire, en Égypte, pour une formation fictive, la douzième armée, composée de douze divisions. 

 

Des manœuvres militaires ont été menées en Syrie, avec des nombres gonflés par des chars factices et des véhicules blindés pour tromper les observateurs. 
Des interprètes grecs ont été recrutés et les Alliés ont stocké des cartes ainsi que des devises grecques. 

 

De fausses communications sur les mouvements de troupes ont été émises à partir du faux quartier général de la douzième armée, tandis que le poste de commandement allié à Tunis, qui devait être le quartier général de l'invasion de la Sicile, a réduit le trafic radio en utilisant les lignes terrestres dans la mesure du possible.


Il restait à convaincre les Allemands avec des éléments concrets.

La genèse de l’idée

 

Quatre ans plus tôt, le 29 septembre 1939, peu après le début de la Seconde Guerre mondiale, le contre-amiral John Godfrey, directeur du renseignement naval, fit circuler le mémo Trout, un article comparant la tromperie d'un ennemi en temps de guerre à la pêche à la mouche. 
Une des options était de placer des papiers trompeurs sur un corps qui serait trouvé par l'ennemi.

 

La perte délibérée de faux documents trouvés par l'ennemi n'était pas nouvelle. Connu sous le nom de "Haversack Ruse", elle avait déjà été pratiquée par les belligérants en d’autres circonstances.

Vrai crash

 

En septembre 1942, un avion allant de Grande-Bretagne à Gibraltar s'est écrasé au large de Cadix. Tous à bord avaient été tués, y compris le lieutenant-payeur James Hadden Turner, un courrier transportant des documents top secrets, et un agent français. 

 

Les documents de Turner comprenaient une lettre indiquant que le général Dwight D. Eisenhower, le commandant suprême, arrivait le le 4 novembre à Gibraltar à la veille de la "date cible" de l'opération Torch, le débarquement des Alliés en Afrique française du Nord prévu le 8 novembre 1942.  

 

Le corps de Turner s'est échoué sur la plage près de Tarifa au sud de l’Espagne et a été retrouvé par les autorités espagnoles. Lorsque le corps a été rendu aux Britanniques, la lettre ne semblait pas avoir été ouverte. D'autres sources de renseignement alliées ont établi que, en revanche, le cahier porté par l'agent français avait été copié par les Allemands.

 

Cet accident montra que certains documents obtenus par les Espagnols étaient transmis aux Allemands.

L'inspiration du plan

 

C.C Cholmondeley

Charles Christopher Cholmondeley, un lieutenant d'aviation dans la Royal Air Force qui avait été détaché au MI5, le service de contre-espionnage, proposa en novembre 1942 un plan consistant à placer de faux documents sur un cadavre pour que les Allemands les découvrent.

 

Le plan de Cholmondeley fut rejeté comme étant irréalisable en l’état, mais comme il y avait une connexion navale au plan, Ewen Montagu, le représentant naval, fut chargé de travailler avec Cholmondeley pour développer l’idée.

Ewan Montagu

 

Le capitaine de corvette Ewen Montagu et son adjoint, de la Royal Navy, conçoivent la ruse pour amener les autorités allemandes à croire qu'un débarquement des Alliés aura lieu en Sardaigne et dans les Balkans alors qu'il est prévu en Sicile.

 

Ils feront en sorte que des pêcheurs trouvent sur une de leurs plages le corps d'un officier britannique détenteur d'un faux plan de débarquement. 

 

Un corps serait obtenu dans l'un des hôpitaux de Londres. Les poumons seraient remplis d'eau et les documents disposés dans un portefeuille. Le corps serait ensuite largué par un avion du Coastal Command. 
Lorsqu'il serait retrouvé, l'ennemi pourrait supposer que l'un de nos avions a été abattu ou est tombé et qu'il s'agit de l'un de ses passagers.

 

Le bluff représentait un pari risqué. 

 

Si les Allemands se rendaient compte qu'ils avaient été la cible d’une tentative de tromperie, au lieu de réduire le nombre de troupes en Sicile, ils les renforceraient, avec des conséquences sanglantes.


Après avoir d’abord baptisé l’opération, "cheval de Troie", Montagu choisit le nom de code "Mincemeat", moins parlant, à partir d'une liste de possibilités disponibles.
Montagu et Cholmondeley ont réfléchi à l'emplacement de la livraison du corps au large des côtes de l'Espagne, dont le gouvernement prétendument neutre était connu pour coopérer avec l'Abwehr.

 

Adolf Clauss

Au début de la planification, ils visaient les côtes portugaises ou françaises, mais ils ont finalement opté en faveur de Huelva sur la côte sud de l'Espagne, après que l'hydrographe de la marine eut pris des conseils sur les marées et les courants les mieux adaptés pour s'assurer que le corps ne s’éloignerait pas trop de la côte. 

 

Le choix de Huelva avait également été fait parce qu’un agent allemand, Adolf Clauss, y résidait. C’était un membre efficace de l'Abwehr, natif de Huelva, fils du consul allemand, il avait d'excellents contacts avec certains officiels Espagnols.


En outre, Montagu considérait le vice-consul britannique de la ville, Francis Haselden, comme un homme fiable et serviable sur lequel on pouvait compter.

aller voir

 

Aller voir le détail de l’opération "Mincemeat" là. . .

aller voir

 

Localiser un donneur, aller voir le détail là. . . 
 

aller voir

 

La livraison, aller voir le détail là. . . 
 

aller voir

 

En Espagne, aller voir le détail là. . .

aller voir

 

Les conséquences, aller voir le détail là. . .

aller voir

 

L'épilogue, aller voir le détail là. . .

 

William Martin, né le 29 mars 1907, est décédé le 24 avril 1943, fils bien-aimé de John Glyndwyr(!) Martin et de feu Antonia Martin de Cardiff, Pays de Galles, Dulce et Decorum est pro Patria Mori, R.I.P. 


En 1998, après que le gouvernement britannique ait identifié le corps comme étant Glyndwr Michael, une nouvelle inscription a été ajoutée à la pierre tombale:
    


«Glyndwr Michael a servi en tant que major William Martin RM».

 

ACCUEIL

 

mincemeatdebut

Sources

Par ArnoldPlaton — Travail personnel vectorization based on File:Balkanpeninsula.png on Commons, CC BY-SA 3.0, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=22196011

https://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/3/31/Balkan_Peninsula.svg/800px-Balkan_Peninsula.svg.png

https://fr.wikipedia.org/wiki/L%27Homme_qui_n%27a_jamais_existé

https://en.wikipedia.org/wiki/William_Martin_(Royal_Marine_officer)

https://en.wikipedia.org/wiki/Operation_Mincemeat

https://todayinhistory.blog/2018/04/30/april-30-1943-operation-mincemeat/

https://historywench.com/2015/09/15/mincemeat/

https://www.dailymail.co.uk/news/article-1243379/The-dead-tramp-won-war-A-new-book-reveals-astonishing-story-Man-Who-Never-Was.html

https://www.thesun.co.uk/news/9365200/operation-mincemeat-1943-invasion-of-sicily/

 

Le film réalisé par Ronald Neame et sorti en 1956 est basé sur l'opération Mincemeat et sur son témoignage écrit par Ewen Montagu sous le titre (en) (The Man Who Never Was) en 1953

 

https://www.warhistoryonline.com/world-war-ii/operation-mincemeat-allies-convinced-hitler-open-gates-sicily-mm.html

http://www.andhaluz.com/voyages-andalousie/fr/21-huelva

https://erasmusu.com/fr/erasmus-huelva/blog-erasmus/les-plages-de-huelva-799095

https://fr.versiontravel.com/les-plus-belles-plages-despagne-la-plage-despigon-de-huelva/

https://fichacorrida.wordpress.com/2012/08/28/espas-en-la-playa-la-increble-historia-del-hombre-que-nunca-existi/

https://www.civitatis.com/fr/huelva/balade-bateau-estuaire-huelva/

https://www.cicc-iccc.org/public/media/files/prod/banque_fichiers_events/519/Presentation-UQTR-AlyssaBlondon.pdf

http://williammartin75.com/adolf-clauss/

https://erenow.net/ww/operation-mincemeat/16.php

https://www.andalucia.org/fr/punta-umbria-soleil-et-plage-la-bota

https://puntaumbriahoy.com/playa-de-la-bota/

https://www.wikitree.com/wiki/Michael-892

https://www.diariodehuelva.es/2019/03/24/fallece-isabel-naylor-la-mujer-que-dejaba-flores-en-la-tumba-de-william-martin/

https://www.libertyship.be/news/l-operation-mincemeat/

 

Les troupes britanniques sur les rives de la Sicile, le 10 juillet 1943. Par Parnall, CH (Lt), photographe officiel de la Royal Navy - http://media.iwm.org.uk/iwm/mediaLib//30/media-30134/ large.jpg Voici la photographie A 17916 des collections des musées impériaux de la guerre., domaine public.

Troupes britanniques sur les rives de la Sicile, 10 juillet 1943.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
commentaires

Haut de page