Introduction

par Jean Marie Champeau introduction IVNO

IVNO, Illusions Visuelles de Nature Optique

J’ai volontairement appelé les phénomènes d’illusion optique IVNO pour faire un clin d’oeil (facon de parler), au sigle OVNI où l’on évoque souvent les illusions optiques dont les observateurs de bonne foi seraient les victimes.
Sans prendre partie sur le sujet, nous verrons que tout cela montre à l’évidence la précarité des observations humaines.

Introduction

 

Cone-Nuage

Comme toutes le créatures disposant d’organes de la vue, l'Homme est doté d'une bonne acuité visuelle lui permettant d'analyser son environnement simplement en le balayant du regard, de détecter un mouvement ou un relief, et de distinguer très rapidement une forme, une couleur, une texture.
La vision est sans doute le sens le plus utile à l'Homme et le plus développé.

 

Malgré l'efficacité de son système visuel, l'Homme est parfois confronté à des erreurs de perception dues à un mauvais relevé et/ou un mauvais traitement des informations. Il est victime d'illusions d'optique.


Les illusions d'optique surviennent naturellement ou sont créées délibérément par des dispositifs qui utilisent certains principes de fonctionnement du système visuel humain. Elles proviennent d'une perception erronée de la profondeur, du contraste et des formes qui diffèrent de la réalité objective.


Pour faire clair : Les informations recueillies par les yeux et traitées par le cerveau donnent une perception qui ne correspond pas à la réalité.


Notre système visuel peut ainsi être trompé. Les illusions peuvent même être provoquées par la nature elle même. L'arc-en-ciel, les mirages sont une autre classe d'illusions d'optique, celle des interprétations mentales fausses d'une réalité. Le phénomène existe bel et bien. La réfraction de la lumière par les gouttelettes d'eau, le tremblement de l'air ou les reflets d'eau dus à la chaleur sont des réalités dont la trace photographique peut être gardée, et non des hallucinations.


Certaines proviennent d'erreurs de notre oeil, d'autres de notre cerveau, c'est donc notre vision qui est en faute.


Les phénomènes physiologiques provoqués, comme les images rémanentes suivant les lumières aveuglantes ou une exposition prolongé de motifs, qui sont les effets sur l'œil d'une stimulation d'un type spécifique artificiellement déclenchés, ou les techniques simulant le relief ne sont pas traités ici.

Nous allons nous amuser et cela nous permettra de connaître les différents biais utilisés pour tromper notre perception visuelle et éventuellement nous préparer à y résister si besoin. En effet, il est tentant, pour des « marchands » d’utiliser ces techniques à leur profit pour mieux nous tromper ou attirer notre attention.

 

Paradoxalement, une perception hâtive et parfois fausse peut se montrer plus adaptée en termes de survie qu'une analyse exacte dont le résultat serait venu trop tard (effet Tetris). C'est le cas lorsque le coût de l'erreur est faible quand elle se fait d'un côté, et le risque grand quand elle ne se fait pas.

 

Dans les différents articles, traitant soit des phénomènes, soit de leurs applications, soit encore de leurs découvreurs, je m’appuierai sur les nombreux sites consacrés ça et là aux illusions optiques. Pour en savoir plus sur nos IVNOs, vous pourrez vous reporter à la source que je citerai systématiquement.

Suivant

 

ACCUEIL

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Haut de page